La Grange

LE MAS DE L’ESPINAS

 
 

La grange de l’Espinas respecte l’architecture classique de la Montagne. Elle est conçue avec des pieds droits qui répartissent la charge de la toiture sur des poutres sablières, elles mêmes posées sur le sol.

Sa caractéristique essentielle est qu’elle est construite sur des voûtes.

Avec les constructions en pierres sèches, une charpente présente exactement les mêmes caractéristqiues qu’une voûte : comme les murs n’ont aucune cohésion, il est impératif de repousser la charge sur le sol et de ne surtout pas venir s’appuyer sur eux comme une charpente traditionnelle.

D’où la solution des pieds droits, connue sur la Terre entière…

Les différences se sont sentir sur la géométrie des arbalétriers et la présence ou l’absence d’entraits rigidifiant la structure. Dans certains pays, on utilise des arbres et une de leurs branches maitresse pour remplacer l’arbalétrier.

Selon la pente, la neige, la richesse de la ferme, on renforcera ou on dimuera les charpentes en conservant le même schéma de base.


La grange de l’Espinas est constituée de deux parties bien sparées.

Un pan Est/Ouest qui jouxte l’habitation. C’est le plus ancien. La datation des charpentes a indiqué une construction entre 1649 et 1651.

Un pan Nord/Sud dont les charpentes sont un peu plus récentes (1658).

Il est à peu près acquis que ces travaux du XVII ème siècle ont transformé en l’agrandissant une construction beaucoup plus ancienne, datant du XV ème.


La maison étant à double rez de chaussée, il y a une différence de niveau d’environ un mètre entre les deux parties, d’où un pan incliné intérieur (ou une «levée de grange») réalisé en calade de pierres.

En 1974, la grange était remplie de fumier car un berger communal y apportait des centaines de brebis…

De gros travaux ont été réalisés dès 1976 avec le remplacement de deux pieds droits , puis en 2007/2008 avec la réfection comlplète de la toiture et le remplacement d’uu autre pied droit (sur une ferme déjà restaurée en 1976).

En 2107, elle a été transformée provisoirement pour accueillir… le mariage de la fille de la maison.


Les photos ci-dessous retracent son évolution au cours des dernières années.